Venez défendre votre Celébrité masculine préférée ... et en decouvrir d'autres !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tout pour toi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maele
Adam Gontier
avatar

Nombre de messages : 2508
Age : 24
BOYZ PRÉFÉRÉS : AdamGontier; SeanSmith; IanWatkins; MattBellamy&; ChrisHemsworth; JohnnyDepp.
Date d'inscription : 30/04/2007

MessageSujet: Tout pour toi   Mer 15 Juil - 5:37

Ce soir, j'ai eu une inspiration soudaine en écoutant une chanson et j'ai écrit ce petit texte.

Oui, je me suis fortement inspirée d'une chanson ainsi que d'un Boyz, peut-être pourrez vous trouver lesquels.


Tout pour toi


La soirée était fraîche mais très agréable. Malgré les cris des goélands errant au-dessus de la plage, le son des vagues s’écrasant sur les rochers parvenait parfaitement à ma fenêtre. J’aurais dû être endormie depuis longtemps, pourtant ce n’était pas le cas. Je ne pouvais que penser à lui. Son sourire, son corps, son odeur. Tout me plaisait tellement chez ce jeune homme du nom de Nathan. Je l’avais rencontré à peine deux jours avant à un café du coin et j’en étais déjà amoureuse. Je le connaissais peu, mais ça ne m’importait pas. Je savais simplement que c’était l’homme que j’avais cherché toute ma vie. Celui avec qui tout se mettrait enfin parfaitement en place.

Incapable de fermer l’oeil, je me levai et me dirigeai vers la fenêtre de ma chambre qui donnait sur la mer. Le soleil était couché depuis longtemps et la lune, déjà haute dans le ciel étoilé, éclairait faiblement le sable blanc qui séparait ma demeure de la mer. Doucement, j’enfilai un chandail et me glissai hors de ma chambre, puis en dehors de la villa. Le contact du sable froid sous mes pieds me fit frissonner. Je me dirigeai vers la mer, les bras croisés et les cheveux virevoltant dans mon dos.

Alors, au loin, je distinguai sa silhouette. Grand et mince, il avait aussi les bras croisés, le regard perdu vers la mer. En m’approchant, je vis ses longs cheveux roux qui tombaient sur ses épaules couvertes par un chandail bleu royal. En m’entendant approcher, il se retourna et plongea ses yeux bleus dans les miens. Ceux-ci exprimaient une si grande tristesse que j’en eus le coeur serré. Presqu’aussitôt, Nathan sourit. La lune fit luire l’anneau d’argent qu’il portait à sa lèvre inférieure.

- Que fais-tu ici à cette heure ? lui demandai-je.

- Je te retourne la question, répliqua-t-il.

- J’ai demandé en premier.

- On vient de m’annoncer une mauvaise nouvelle, dit-il. Rien d’important. Toi ?

- Je n’arrivais pas à m’endormir, alors je suis venue faire un tour. Je ne m’attendais pas à rencontrer quiconque ici ce soir.

Ensemble, nous entreprîmes une marche le long de la plage. Secrètement, je humai son odeur et m’en imprégnai totalement.

- On fait la course ? me demanda-t-il en souriant.

Sans attendre de réponse, il s’élança devant moi. Je le suivis en riant, jusqu’au moment où il s’arrêta devant une barrière qui séparait la plage d’une forêt privée. Malicieusement, il passa au-dessus de la barrière. Puis, il me tendit la main.

- Nathan...

- Allez viens ! Personne ne nous verra !

Puis, il me sourit. Convaincue, j’agrippai sa main et passai la barrière. Nous sommes alors disparus dans la forêt pour ressortir dans un grand champ une minute plus tard.

- Bienvenue chez moi ! s’exclama joyeusement Nathan.

- Quoi, ce champ t’appartient ? lui demandai-je.

- Non, dit-il en souriant. Mais j’aime bien venir y faire un tour de temps en temps.

À ce moment, des phares de voiture éclairèrent le champ. Sans une seconde d’hésitation, Nathan prit mon bras et me coucha dans l’herbe longue. Puis, il s’allongea près de moi.

- Tu sais, on ne doit pas se faire prendre ici, chuchota-t-il.

- Je m’en doutais, répondis-je en souriant.

Alors, sans prévenir, les doigts de Nathan agrippèrent les miens. Il serra ma main très fort, tout son corps tremblait. Le jeune homme semblait apeuré. Inquiète, je m’approchai de lui et déposai doucement ma tête sur sa poitrine. Son coeur battait très fort et très vite.

- Ça va, Nathan ? demandai-je, inquiète.

- Oui, pas la peine de t’inquiéter, répondit-il doucement.

Il se tassa doucement, se releva et m’aida à me lever.

- Attends, je sais ce qui te ferait plaisir ! s’exclama vivement l’homme.

Nathan agrippa ma main à nouveau et s’enfonça dans la forêt. Cette fois-ci, il marcha pendant environ une dizaine de minutes avant de s’arrêter.

- Alors, qu’en dis-tu ? m’interrogea-t-il.

Devant mes yeux se trouvait une petite chute qui retombait doucement dans une source peu profonde.

- C’est magnifique, Nathan !

Ravie, je retirai mon chandail et pénétrai dans l’eau, qui était étonnament chaude. Nathan fit de même et pénétra à son tour dans l’eau. Il s’approcha de moi, m’enlaçant par derrière et posant sa joue contre la mienne. Le contact de sa peau contre la mienne me fit frissonner malgré la chaleur de l’eau. Il prit alors mes mains et me fit pivoter de façon à ce que je me retrouve face à lui. J’étais sous l’emprise de ses yeux bleus lorsqu’il déposa un doux baiser sur mes lèvres. Ensuite, il recula d’un pas et me sourit. Je l’enlaçai tendrement et nous restâmes ainsi de longues minutes, sans qu’aucun son ne vienne disturber le calme de la forêt. Finalement, il releva mon menton du bout des doigts et m’embrassa à nouveau. Je lui rendis un baiser passionné. Je sortis ensuite de l’eau, suivie de l’homme dont j’étais amoureuse. Nous nous dirigeâmes lentement vers la plage. Malgré tout, Nathan semblait tracassé.

- J’ai quelque chose à te dire..., commença-t-il.

- Vas-y, lui dis-je.

- Tu sais, j’ai quelques problèmes en ce moment et...

- Et ?

- Non, laisse tomber. Ne gâchons pas ce moment.

Je souris et l’embrassai à nouveau. Je l’aimais.

Il me quitta devant la villa. Avant de s’éclipser pour le reste de la nuit, il m’enlaça et posa ses lèvres sur les miennes.

- Je t’aime, murmura-t-il.

Puis, il s’éclipsa. La tête pleine et le coeur léger, je regagnai mon lit, fébrile.

Le lendemain, je fut réveillée par le soleil qui plombait sur mon lit. Le sourire aux lèvres, je me préparai et me dirigeai chez Nathan, qui habitait à quelques minutes de chez moi. Arrivée à destination, je frappai vivement à la porte.

À ma grande surprise, une vieille dame m’ouvrit la porte. Ses yeux rouges et bouffis étaient la preuve d’un grand manque de sommeil et de beaucoup de larmes.

- Excusez-moi, puis-je parler à Nathan ?

Aussitôt, la dame éclata en sanglots et s’éloigna. Une plus jeune femme arriva alors.

- Je suis la soeur de Nathan. Excusez ma mère, elle est totalement ébranlée. Qui êtes-vous ?

- Je m’appelle Isabelle, je suis une amie de Nathan, répondis-je, désormais inquiète.

Le regard de la jeune femme fut assombri par un voile de chagrin. Elle essuya une larme qui venait de couler sur sa joue.

- Je suis si désolée..., murmura-t-elle, étranglée par le chagrin. Nathan est parti cette nuit. Vous savez, il était très malade, il ne lui restait que quelques jours à vivre.

Estomaquée, je reculai de quelques pas. La peine et le désespoir m’envahirent aussitôt et les larmes s’accumulèrent dans mes yeux. Incapable de dire un mot, je m’effondrai au sol. Je pleurai pendant d’innombrables minutes. L’homme que j’aimais... était mort. Nathan était parti à jamais.

- Il a laissé ça pour vous, me dit la femme en me tendant une lettre.

Je l’ouvris et lus les dernières paroles de Nathan.

Chère Isabelle,

J’ai appris ce soir qu’il ne me restait que quelques heures à vivre. Je n’ai pas voulu te le dire. J’ai tenu à passer mes derniers moments à tes côtés, à avoir du plaisir, à profiter de ma vie pour la dernière fois. Sache que je ne t’oublierai jamais. J’espère que tu feras de même. Je veille sur toi et je t’aime.

Avec amour,
Nathan


Les funérailles eurent lieu trois jours plus tard. À la fin de la cérémonie, je me dirigeai vers le corps de mon amoureux, qui était exposé tout à l’avant de l’église. Ses longs cheveux roux étaient disposés de chaque côté de son visage et il avait conservé son anneau argenté à la lèvre. Je posai doucement ma main sur sa joue blanche et laissai une de mes larmes tomber sur ses lèvres. Je l’essuyai du bout des doigts. Finalement, je déposai une note à l’intérieur de son veston et quittai l’église lentement. Avant de sortir, je me retournai une dernière fois. S’il avait toujours été vivant, Nathan aurait pu lire le mot glissé dans son veston à jamais. Il y aurait lu ces quelques mots :

You know, I’d do it all again for you.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/damnzazou
Meleor
Thomas Dekker
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 39
BOYZ PRÉFÉRÉS : Thomas Dekker, Jesse Mac Cartney, Anton Yelchin, Evan Ellingson,Léonardo Di Caprio
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Tout pour toi   Mer 22 Juil - 22:49

Très beau texte! Bravo! Très content Très émouvant et mème bouleversant! Très content
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Tout pour toi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tout pour les loisirs créatifs
» Cherche TOUT pour la garderie
» Tout pour bébé (ou presque) à retirer chez moi à Paris
» tout pour la maison
» je prends tout pour moi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BoyzAddicted :: Créations :: Ecriture-
Sauter vers: