Venez défendre votre Celébrité masculine préférée ... et en decouvrir d'autres !
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouvelle: Mortellement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joker
Pete Wentz
avatar

Nombre de messages : 154
Age : 22
BOYZ PRÉFÉRÉS : Pete Wentz ; Johnny Depp ; Shia Labeouf ; Ryan Phillippe ; Ryan Reynolds
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Nouvelle: Mortellement.   Lun 6 Juil - 16:58

Bonjour, Bonjour!
Je poste pour avoir vos avis, vos critiques, et constructives, svp!
Merci d'avance de me lire!

---------------------------------------------

Elle se nommait Elisabeth. Elle était vraiment jolie, mais avait peur de vieillir. Elle était grande, une impression de longueur émanait d’elle. Elle était brune, aux yeux tout aussi bruns. Sa peau était légèrement ridée. Elle portait une longue robe noire à dentelles, comme dans l’ancien temps. A présent, elle était pâle, ses yeux marrons écarquillés de douleur exprimés la peur. Elle était secouée de violents spasmes, et peu à peu, la vie l’abandonnait, tout comme ses forces et son courage. Elle avait beau lutter rien ne peut sortir victorieux d’un combat contre moi.
On m’a souvent considéré comme un monstre sans cœur. D’autres m’accueillent pourtant à bras ouverts. A vrai dire, je ne suis pas le seul à faire ce sale boulot : Moi, je ne m’occupe que d’une infime partie de la France. Certes, je ne peux me plaindre : c’est un pays sans trop de guerres, sans trop d’attentats, j’ai donc tout mon temps.
J’apparais seulement devant une personne qui ne peut échapper à son très funeste destin, et cette personne me voit comme son conjoint idéal. Je suis alors obligé de la charmer, puis, lorsqu’elle finit, enfin, par mourir, abandonnant tout ce qu’elle possédait, je l’emmène délicatement dans mes bras. Beaucoup me raconte la vie qu’ils abandonnent. Peut-être suis-je réellement sans-cœur…
Je dois bien avouer j’aime voir mourir les humains, même temps, je ne les aime pas. Vous risquez de me dire que je ne les connais pas, et c’est vrai, mais j’aime tout de même les voir se contorsionner sur le sol en me regardant avec des yeux emplis de déception et de sous-entendus. Je suis très sensible à tous ces détails-là. J’aime les voir détruits, les voir anéantis et meurtris. J’aime ça plus que tout. Ne vous méprenez pas, je n’étais pas si cruel avant d’être embauché, mais lorsque l’on voit des morts partout, ce n’est pas très sain pour l’esprit, n’est-ce pas ?
Bon, il est grand temps que je me dévoile un peu plus : Je suis souvent imaginé comme un spectre à cape à capuche noire, et avec une énorme faux. On me nomme même, parfois, « La Faucheuse ». Très inquiétant, pas vrai ? Personnellement, je trouve que ça cerne parfaitement mon personnage. On m’imagine toujours comme un être féminin, pourquoi ? En réalité, je m’adapte à l’imagination et aux envies du futur-défunt, ou de la future- défunte. Par exemple, Elisabeth me voyait comme un gentleman élégant, sourient et intelligent. C’est une des rares personnes que j’ai apprécié avant de la tuer. Evidemment, elle n’a quand même pas put m’éviter. Quel dommage, et quelle ironie !
Ma victime, en ce moment, est un jeune boutonneux accroché à sa console, à l’attitude désinvolte et qui n’aime rien d’autre que les jeux vidéo. Pour le séduire, j’ai dû me métamorphoser en une jolie blonde au décolleté un peu trop évasé tout droit sortie d’un magazine de dessous féminin. Au moment où je vous parle, il est recroquevillé sur lui-même, sa console portable collé contre son torse détrempé par la sueur, et les yeux rivés sur ma mini-jupe.
Ça y est : Son regard s’est éteint. J’extirpe son âme, attrape son corps répugnant, et me dirige vers son lit. Soulevant sa couette fraichement lavée par sa mère, je dépose la coquille vide dans les draps. Son âme m’attend devant la porte. Il a l’air perdu. Je pose une main sur son épaule, et l’attrape pour l’emmener vers les nuages où il continuera de vivre, mais comme dans un rêve. Dans son cas, j’imagine déjà une pièce ne contenant qu’une console et une télé, ainsi que quelques jeux. Vous voyez, grâce à moi, il sera heureux, pour une éternité. Evidemment, ses proches le seront beaucoup moins, mais c’est bien connu : « Le bonheur des uns fais le bonheur des autres ».
En revenant vers la terre ferme pour trouver ma prochaine victime, j’aperçois une jeune femme absolument magnifique. Elle reste plantée là, d’une attitude nonchalante. Son visage est sombre. Elégant, mais défait et ravagé sûrement par un chagrin trop lourd pour elle. Son teint est pâle et livide. Elle exhibe une chevelure blonde, presque blanche. Ses yeux sont couleur émeraude, et ses traits sont creusés par la fatigue. Elle me fixe de ses yeux inhabituels, je comprends en une demi-seconde : C’est elle ma prochaine victime. Je m’approche d’elle, lentement. Elle s’efforce de me sourire. Je m’aperçois alors que je n’ai pas la forme d’un Homme, mais que je suis moi-même, sous ma forme originelle. Et pourtant, la magnifique créature en face de moi arrive à me distinguer. Ce n’est pas possible. Je m’approche, malgré mon instinct et mes sens qui s’acharnent en vain à me faire reculer. Finalement, quand je suis à un mètre d’elle, je distingue un léger défaut au coin de sa lèvre : Un disfonctionnement, comme dans un hologramme. Je recule enfin, effrayé, et elle découvre ses dents taillés en pointes. Je calcule à une vitesse qui m’épate moi-même : Voila 500 ans exactement que je travaille. Mes supérieurs vont me remplacer par la créature plus jeune. Je ne peux m’échapper, il est trop tard. Je me rends alors compte de tout le mal que j’ai fait. De toutes ces vies que j’ai brisées. Je me sens seul, incroyablement seul. Personne ne pleurera ma mort, car personne ne m’apprécie. Je ne connais aucun Homme, car dans ce métier, je dois pouvoir tuer n’importe qui. Je suis seul, face à mon bourreau qui, sans vraiment le savoir, n’a plus que 500 ans à vivre, 500 ans de tuerie. Je faisais ce boulot tranquillement, en aimant ça, sans me rendre compte que ce serait lui qui me tuerait. Je comprends à présent pourquoi on me dit sans-cœur.
Alors je m’approche de cette créature aux longs cheveux, et luis tend ma main. Maintenant que je suis devenu plus lucide et plus sensé, je suis prêt à m’envoler et à me libérer de cette existence de monstre, d’assassin.


Dernière édition par Joker le Lun 6 Juil - 17:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Ecriture-Sombre.skyrock.com
Luna
Pete Wentz
avatar

Nombre de messages : 137
Age : 22
BOYZ PRÉFÉRÉS : Pete Wentz, Dougie Poynter, Johnny Depp, Ryan Reynolds, Brendon Urie
Date d'inscription : 06/07/2009

MessageSujet: Re: Nouvelle: Mortellement.   Lun 6 Juil - 17:11

Waaah
Elle est GENIAL ! Super bien écrite, et tout, j'adore comme histoire ! Quand on commence on peut plus s'arreter Choqué
Respect ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meleor
Thomas Dekker
avatar

Nombre de messages : 742
Age : 39
BOYZ PRÉFÉRÉS : Thomas Dekker, Jesse Mac Cartney, Anton Yelchin, Evan Ellingson,Léonardo Di Caprio
Date d'inscription : 13/07/2009

MessageSujet: Re: Nouvelle: Mortellement.   Mer 22 Juil - 19:41

Bravo! Smile Il est très bien ton texte! C'est bien écrit et très romantique dans le sens poétique! J'aime beaucoup! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nouvelle: Mortellement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nouvelle: Mortellement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Nouvelle Star: Lary de Fontaine les Dijon
» Laure Bolatre, nouvelle écrivain du berry
» Miss NRJ Nouvelle Calédonie 2010
» doumeni : Je suis nouvelle...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BoyzAddicted :: Créations :: Ecriture-
Sauter vers: